Close
Menu

Specials

Make-up, musique électro et création de contenu avec Yasmine Zemmama

Specials

Une personnalité pétillante, une âme noble et un cœur en or, Yasmine Zemmama est l’une des premières marocaines à avoir partagé son contenu en articles de blog. Aujourd’hui, on la retrouve sur Instagram où elle partage son quotidien, ses conseils, ses looks, ses make-ups et sa musique. Interview confidence avec notre festivalière préférée.

Peux-tu nous raconter ton meilleur souvenir pré-covid ?

Juste avant la propagation de la Covid-19, en Mars dernier, j’étais à Barcelone. J’ai d’ailleurs failli être confinée là-bas. Je suis allée voir ma petite sœur qui y étudie en compagnie de ma meilleure amie, et heureusement, puisque je ne l’ai plus revu depuis en raison de la pandémie. Ce voyage m’a permis d’être avec deux personnes que j’aime beaucoup, on a rigolé, on a fait la fête, on a assisté à des festivals sympathiques. Cela m’a permis de clôturer le pré-Covid bien comme il le faut.

De tous les rêves que tu as réalisé, lequel te rend le plus fière ?

Dieu merci, j’ai réalisé plusieurs de mes rêves. Parmi eux, voyager un peu partout dans le monde avec mon mari, partir à la rencontre de DJ et de festivals de façon récurrente, notamment en Croatie, Amsterdam, Ibiza, etc. J’ai également réalisé de très belles collaborations avec certaines marques et qui m’ont permis de vivre des moments merveilleux.

C’est quoi ton secret pour être toujours de bonne humeur et souriante ?

J’ai toujours été ainsi. Pour moi, c’est important d’essayer de détendre l’atmosphère, de mettre de la musique pour rigoler, pour danser, etc. Evidemment, je ne le suis pas toujours, et quand je ne le suis pas, je m’isole, c’est pourquoi on ne me voit pas souvent de mauvaise humeur. Cela arrive à tout le monde, il faut juste qu’on essaye de se rattacher aux choses qui nous font rire, et personnellement, quand je vois des amis, j’essaye vraiment de maximiser le temps qu’on passe ensemble pour qu’ils soient beaux !

Ta formation ART Makeup, on en parle ?

La formation chez Art Make Up, ça fait des années que j’ai envie de la faire, mais je ne trouvais jamais le temps, parce que c’est quand même une formation d’un mois, tous les jours de 9h à 18h. C’est assez prenant. Mais c’est si intéressant que j’avais cette envie constante de le faire. Seulement, avec le travail c’était un peu compliqué. En cette période de Covid-19, comme c’est beaucoup plus calme, avec Morgan on s’est dit que c’était le moment ou jamais. Une fois que j’ai commencé, je me suis donnée à fond du début à la fin de la formation. Il y a des examens tout au long du mois et un projet à présenter pour lequel j’ai énormément travaillé. Grâce à Dieu, cela a porté ses fruits et je suis très contente d’être diplômée de chez Art Make Up et en plus, major de promo, franchement, quoi demander de plus !

Y’a-t-il quelque chose qui se prépare après ce diplôme ?

Oui, il y a pas mal de choses qui se préparent. Pour l’instant, c’est assez confidentiel, donc je n’ai pas vraiment le droit d’en parler. Mais quoi qu’il en soit, que ce soit ce projet ou un autre, je vais me remettre dès que j’ai un peu plus de temps sur la création de contenu en relation avec le Make-up comme j’aimais le faire, mais peut-être avec d’autres techniques que j’ai apprises.

Au de-là du make-up et de la musique, y-a-t ’il des passions que ton public ignore jusqu’à présent?

La musique c’est déjà assez récent pour mon public, cela ne fait que quelques mois qu’ils l’ont découvert. J’étais très timide à l’idée de partager ça et je trouvais que je n’avais pas encore la légitimité pour le faire. C’est pour ça aussi, que depuis que j’ai plus de temps, je suis des cours avec Jably, que vous avez d’ailleurs rencontré sur Insecret. Cela m’a donné beaucoup plus de confiance, et m’a permis de faire un premier pas en lançant publiquement mon set. C’est avec beaucoup de passion que j’ai voulu le partager avec mes amis, et entre temps, il a fait le tour du monde. Donc, c’est vraiment quelque chose qui me fait chaud au cœur. Ceci dit, j’aime tout l’univers artistique je crée des accessoires pour les festivals, je chante… en fait, on est tous un peu artiste dans la famille. Mon père est architecte et mélomane, il joue vraiment de tous les instruments en autodidacte. Ma mère est architecte et peintre, elle a une galerie de peinture, elle fait ça sur de l’acrylique et de la résine et ma petite sœur est en études architecture et elle peint aussi. Ma grande sœur quant à elle, est styliste et elle dessine beaucoup également. On a tous cette fibre artistique dans la famille qu’on aime beaucoup et qui nous rattrape.

Ta journée idéale ?

Ma journée idéale, ce serait de me lever à 7h du matin, de la très bonne musique dans les oreilles, de faire mon sport, de me doucher, de prendre un bon petit-déjeuner, de faire une vidéo pendant que je me maquille, de la monter, de parler avec mes amis, déjeuner avec eux, de rentrer faire de la musique l’après-midi et de voir mon mari le soir et travailler encore. Il faut savoir que j’aime beaucoup travailler le soir, cela me permet de me concentrer davantage.

Ton idole Make-up ?

Honnêtement, on en a déjà au Maroc dont on peut être fiers, je pense notamment à Morgane Rivet, qui fait un travail extraordinaire, que ce soit en coiffure ou en Make-up. Je pense aussi à Loubna Lazrak, qui est vraiment incroyable sur les shootings. A l’international, j’adore entre autres Marion Moretti alias Marioncameleon.

Qu’est ce qui t’a mené vers la création de contenu sur Instagram ?

J’ai un blog depuis 10 ans que j’avais commencé quand j’étais en études supérieures. Dans ce blog, je partageais mes petites tenues, mes trouvailles et tout ce que je publiais était redirigé sur page Facebook. Ensuite, c’est tout naturellement que je me suis dirigée vers Instagram à sa sortie. Ce réseau social était plus personnel, mais il fallait bien s’adapter à l’actualité en migrant dessus. Je suis donc passé du blog à Instagram, j’ai toujours aimé faire ça, maintenant il est juste question d’adapter le contenu aux applications et aux différentes plateformes qu’internet met à notre disposition.

Où puises-tu ton inspiration journalière ?

De partout, d’internet déjà, je passe énormément de temps sur Pinterest et sur Youtube aussi. Je m’inspire également du quotidien, de la rue, des magazines, etc. Je pense que c’est inconscient, quand j’aime bien quelque chose, cela me colle à la tête tout comme les magasins, les nouvelles collections …

Comment arrives-tu à gérer ta vie personnelle, professionnelle et les réseaux sociaux ?

La vérité, tout est une question d’organisation. Ma vie personnelle passe avant tout bien évidemment. Mon mari travaille énormément aussi, on a donc que le soir pour se voir ou le weekend pour programmer des choses ensemble. Ensuite par rapport à la vie professionnelle et aux réseaux sociaux, il est vrai que quand la vie professionnelle est surchargée, les réseaux sociaux prennent un peu un coup. Mais j’essaye de trouver le temps pour tout, notamment pour ma famille et mes amis. Généralement, il faut un peu de volonté et d’organisation pour pouvoir jongler entre tous les aspects de la vie.

As-tu un rêve que tu souhaites réaliser et qui ne s’est pas encore concrétisé ?

Je pense sincèrement que le rêve qui m’a toujours poursuivi , c’est celui de pouvoir mixer devant des gens et de pouvoir enlever cette peur, de pouvoir être capable de faire cela devant un large public. J’ai commencé à mixer à l’âge 14 ou 15 ans. Mais c’était avec des logiciels sur ordinateur, je passais ma vie à télécharger de la musique à écouter, j’étais vraiment à fond. Quand je suis venue faire mes études à Casablanca, j’ai un peu abandonné le projet parce que j’étais prise par mes études, par de nouvelles rencontres, la vie estudiantine, etc. Cette nouvelle vie m’a un peu détaché de la musique, mais une fois que j’y ai gouté à nouveau, j’ai su que c’était vraiment mon rêve le plus fou.

Interviews

ANONYM SHOT : Un photographe à suivre

Un jeune homme qui souhaite garder l’anonymat sur sa ...

Fatima Zahra El Ibrahimi : Icône de la jeunesse marocaine

Fatima Zahra El Ibrahimi que nous connaissons tous sous le ...

Mimiakumette make-up artist et architecte

Maryam que vous connaissez certainement sous le nom de ...

Sofia Guedira : une entrepreneuse aguerrie

Sofia Guedira est une femme marocaine à ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
Recettes de salades fraîches

Un peu de fraîcheur et un déjeuner ...

Generic placeholder image
Paranormal : La nouvelle série horrifique égyptienne sur Netflix

Maison hantée, momies, musique angoissante, il ...

Generic placeholder image
Kamala Harris : La pionnière

Elle est la première femme vice-présidente, ...

Generic placeholder image
Dette de sexe et devoir conjugal

Un homme a-t-il forcément une idée de type ...

Generic placeholder image
ANONYM SHOT : Un photographe à suivre

Un jeune homme qui souhaite garder l’anonymat sur sa ...