Close
Menu

Specials

La Youtubeuse beauté Zeibeauty

Specials

Zeibeauty est une personne pétillante, fidèle à elle-même et pleine de ressources. Son contenu est aussi divertissant qu’informatif et sa chaîne youtube, spécialisée dans la beauté et la mode comptabilise plus de 14 millions de vues. A travers cette interview confidences, nous découvrons la youtubeuse, l’animatrice radio, mais surtout la personne motivée et inspirante qu’est Zeineb Laouni.

Qui est Zeineb au de-là de Zeibeauty ?

C’est une jeune fille marocaine, qui a grandi dans une famille normale, avec un papa, une maman et une sœur ainée. En ce qui concerne mon parcours scolaire, j’ai étudié le primaire dans une école privée. Quant au collège et au lycée, je les ai fait dans une école public, à savoir le collège Al Mohit et le lycée Lalla Nezha. J’ai ensuite fait une année à la faculté en économie. C’était mon seul choix à l’époque, parce que j’avais échoué aux deux concours que j’avais passé. J’ai réussi ma première année à la faculté avec mention, mais malgré cette réussite, mon père m’a proposé de passer le concours de l’ISIC (Institut Supérieur de l’Information et de la Communication). Je me suis dit pourquoi pas, puisqu’il n’y aurait pas de mathématiques, mais plutôt de la culture générale, de l’étude de langues (Français, Arabe et Anglais), cela me convenait. J’ai pu réussir l’écrit et l’oral du concours bien que je ne m’y sois pas attendue. Malgré cela, je voulais terminer mes études à la fac parce que j’y avais mes amis etc.. Mais mon père a insisté pour que j’intègre l’ISIC, car j’allais y apprendre un métier passionnant. Et effectivement, en étudiant le journalisme et en découvrant les différentes facettes de ce métier à savoir l’animation, les interviews etc. C’est là où j’ai vraiment aimé ce métier et appris à l’aimer. J’avais surtout adoré l’univers de la radio, parce que mon professeur de radio était excellent. J’ai ensuite travaillé tout en continuant mes études pour obtenir mon master en Communication et Marketing à l’ISCAE

- Comment as-tu vécu ton expérience de confinement ? Qu’est-ce que celle-ci t’a appris ?

Ça m’a appris à cuisiner. Bizarrement, je suis quelqu’un qui avait l’habitude de manger tout le temps à l’extérieur. En fait, je déteste toutes les tâches ménagères, dont la cuisine. C’est pourquoi je mangeais tout le temps dehors. Avec le confinement et l’impossibilité de manger à l’extérieur, il fallait que j’apprenne à cuisiner, pour que je puisse manger. Réellement, j’ai appris à bien cuisiner et ça m’a vraiment fait plaisir. Même mes abonnés ont été surpris de ce nouveau talent que je viens de développer. J’ai fait des pasteis de Nata et j’en ai même fait en vidéo sur Youtube. Du coup, je me suis découvert des talents culinaires ! Sinon, j’ai passé toute la période de confinement à la maison, même pour les courses, je faisais appel à Glovo ou d’autres services de livraison. Je n’ai même pas vu ma mère, parce que j’avais peur pour elle.

Le confinement a été un peu triste car on ne pouvait pas voir les personnes que l’on aime. Cependant, j’ai été très productive durant cette période, j’ai continué à tourner mes vidéos, je faisais mon sport à la maison, etc. Toujours côté vidéos, j’ai fait des capsules pour sensibiliser les gens à porter des masques, à l’importance de prendre soin de soi, à l’importance de respecter les gestes barrières etc.

- Tu es animatrice radio depuis des années, qu’est ce qui t’a amené vers ce parcours et cette vocation ?

Tout simplement, parce que mon professeur de radio, Benaissa Assloun, m’a fait aimer la radio et que son cours n’était pas ennuyeux. On y faisait beaucoup de travaux pratiques. On voyait le résultat de ce que l’on présentait, qu’il s’agisse d’infos ou d’une émission et on réalisait nous-mêmes nos génériques. Il nous faisait aimer sa matière et nous immergeait dans l’univers de la radio. C’est ce qui m’a fait aimer ce média, sa magie et tout ce que tu peux transmettre uniquement à travers ta voix. Parce qu’en radio, tu n’as que ta voix pour faire vivre des émotions et des situations aux auditeurs et je trouvais ça génial. Ce média nous permet d’activer notre créativité et imaginer la situation avec nos propres images. Autrement dit, quand je raconte une histoire à la radio, les images qui s’immiscent dans ton esprit sont le fruit de ta propre imagination.  En regardant la télévision, tu ne peux rien créer puisque l’image est déjà là.

- Quel a été ton plus grand challenge ou ta plus grande fierté ?

Je suis fière de ce que j’ai pu accomplir jusqu'à présent. Je suis toujours sur les réseaux sociaux depuis quelques années déjà, je produis un contenu épuré avec beaucoup d’amour. Ce que je présente, ce sont des choses qui me tiennent vraiment à cœur. Et je suis très fière de ne pas avoir changé avec le temps parce qu’actuellement, je vois que beaucoup s’intéressent à la valeur pécuniaire de ce qu’ils font. Personnellement, je gagne de l’argent à travers des partenariats, mais pas à n’importe quel prix. Je n’accepte que les partenariats et les produits qui m’intéressent, ceux que j’ai vraiment testé et apprécié et non pas le contraire. J’aimerais un jour pouvoir créer ma marque, mais si l’opportunité se présente, je dois réellement en être satisfaite à 100% pour la lancer. Je suis très à cheval sur la qualité de ce que je présente à mes abonnés, que ce soit en contenus vidéos ou photos. C’est une chose qui s’applique également à mon rêve de créer une marque. Peut-être, que le public n’en sera pas entièrement satisfait, qu’il l’aimera ou pas, mais je devrais en être satisfaite qualitativement et être fière de ce que je présente. C’est une chose que je n’ai pas encore réussi à accomplir mais les essais ne manquent pas. Le jour où je serai satisfaite à mille pour cent, je la lancerai.

- Tu es l’une des YouTubeuses et influenceuses les plus appréciées, peux tu nous parler de cette expérience ?

Je suis très heureuse d’avoir démarré sur Youtube et intégré cet univers de l’influence. Au début, j’avais créé ma chaîne youtube, parce que c’était une passion pour moi de partager mon petit savoir que moi-même j’avais appris sur Youtube avec les Marocains. Il y avait beaucoup de youtubeuses, Françaises, Américaines, Espagnoles, Anglaises etc , que j’aimais beaucoup. Je pense que la première que j’avais découverte, c’était Mimi Ikonn, une anglaise. Ensuite, j’ai découvert Sananas, puis, Nikkietutorials etc. Je me disais que ce serait bien d’avoir une fille Marocaine qui donne des conseils à des marocaines et qui sera donc forcément plus proches d’elles. Physiquement, elle le ressemblera beaucoup plus, elle donnera des conseils et produits qu’elles pourraient trouver au Maroc et partagera des bons plans pour les obtenir. C’est de là que Zeibeauty a vu le jour, c’est vraiment par passion, par envie de partager. Parce qu’à l’époque, la valeur pécuniaire de cet univers n’était vraiment pas ce qu’elle est aujourd’hui, que ce soit sur youtube ou autre. Il n’y avait pas de partenariats non plus, donc une personne qui se lançait le faisait vraiment pas passion. Je suis aujourd’hui très fière que ma chaîne continue d’exister et surtout de me ressembler. C’est vrai, qu’elle évolue au rythme de mon évolution de vie, mais je ne suis pas tombée dans la facilité et c’est ce qui me rend fière. Je continue à être moi-même et aimer ce que je fais, et c’est ça le plus important.

- Qu’est ce qui t’inspire dans la vie et où puises-tu ta motivation pour créer du contenu ?

Tout peut m’inspirer, la mer, une fleur, un gâteau, une série, vraiment tout. La créativité n’a pas de limites, l’inspiration non plus. Il suffit d’être conscient et d’avoir du flair. Pour la motivation, je la puise en moi-même, et cela demande beaucoup d’énergie. Il y a aussi mes abonnés, c’est très important de sentir qu’il y a une communauté qui te soutient, qui aime ce que tu fais. C’est ça ce qui te pousse à créer un contenu sympathique, qui ne les décevra pas. C’est donc important de se sentir soutenue.

- Travailles-tu actuellement sur des projets qui verront le jour prochainement ?

Oui, je travaille sur certains projets qui vont voir le jour prochainement, mais malheureusement je ne peux pas en dire plus. J’en ai d’autre en tête, cependant avec le Covid-19, la fermeture des frontières et les risques sanitaire, je ne peux pas avancer dessus. J’espère qu’en 2021, la situation s’améliorera.

- En tant que femme marocaine, quel message souhaiterais-tu transmettre aux personnes qui cherchent à s’accomplir ?

De travailler, comme Nike l’a déjà affirmé « impossible is nothing ».  Il n’y a que via le travail que vous allez pouvoir réaliser vos rêves. Je tiens à dire aussi aux jeunes qui me regardent et qui me suivent : il n’y a que les études qui vont vous aider à vous accomplir, j’en connais beaucoup qui disent par exemple, ma fille ne veut pas continuer ses études, mais elle veut être youtubeuse. C’est une énorme erreur. Pour être une femme forte, il faut être instruite et avec une tête bien faite. C’est le vécu qui t’aide à devenir qui tu es. Si tu ne le vis pas et tu t’enfermes chez toi à faire des vidéos, tu auras la tête vide et tu stagneras. Toutefois, quand tu termines tes études et quand tu maîtrises plusieurs domaines, là, tu peux être polyvalente. Cela t’aidera énormément dans la création de contenus.

- Si tu devais donner LE conseil make up que tout le monde devrait adopter, lequel serait-t-il ?

Franchement ça dépend de la personne et de son visage. Je ne peux pas donner un conseil pour tout le monde, car rien ne s’applique à tous. Par exemple, si moi j’ai les cils fournis et que je cherche plus de longueur, alors que pour toi tu as de la longueur et que tu recherches du volume, je ne pourrai pas te conseiller sur la base de ce que j’utilise pour mon cas. Cependant, s’il y a un conseil qui prévaut c’est : aimez-vous, si ne vous aimez pas vous-mêmes, personne ne vous aimera. Comment les gens peuvent aimer quelqu’un qui ne s’accepte pas, qui ne s’aime pas ! Quels que soient vos défauts, ou vos imperfections, dites-vous que ces imperfections, c’est ce qui vous rend unique.

Découvrez quelques-unes des vidéos de Zeibeauty qui ont fait le buzz :

Challenge Derhem :

https://www.instagram.com/p/CDCT4i-hwbS/?igshid=1f5go1zjulr61

Challenge Bola Rebola :

https://www.instagram.com/p/CCy4L0yhg9Q/?igshid=dzce1w2obt5y

Interviews

Rencontre avec Hustla.Oj

Oumaima alias Hustla.Oj est une jeune marocaine qui nous ...

Douja Belkhiat, influenceuse lifestyle et wonder mom

Peux-tu nous raconter ton histoire ? J’ai grandi ...

KENZOFTRAVEL ou l'amour du Yoga

Kenza Bennis alias @Kenzoftravel est une influenceuse ...

Hind Benjbara

Peux-tu nous raconter ton histoire ? Je suis ...

Influenceuse modest fashion : Hinda Rouam

Peux-tu nous raconter ton histoire ?  (Rire) mon ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
Comment vaincre sa timidité ?

La timidité peut naître de diverses raisons : ...

Generic placeholder image
Tout savoir sur le chantage affectif

On n'appartient à personne, sauf à ...

Generic placeholder image
Les bienfaits du gingembre pour la santé

Depuis fort longtemps, le gingembre est consommé aux ...

Generic placeholder image
77th Venice International Film Festival

  Le Festival du film de Venise (Mostra Internazionale ...

Generic placeholder image
Zoom sur la musique indienne classique²

Trouvant son origine dans des textes sacrés ...