Pretties

Circular fashion on en parle ?

Pretties

Réduire son empreinte carbone peut paraître comme étant une tâche difficile, et elle l’est peut être ! Entre le passage aux légumes de saison et les voitures hybrides, la liste toujours croissante et disparate des moyens qui nous incitent à être plus verts peut sembler décourageante. Mais il existe un moyen cohérent, relativement facile et potentiellement économique (ou rémunérateur) de réduire radicalement sa propre empreinte carbone : s'engager de manière circulaire.

What Is Circular Fashion?

Circular fashion (mode circulaire) est un détournement du traditionnel voyage "du berceau à la tombe" pour des vêtements, des chaussures ou des accessoires.

À l'heure actuelle, la plupart des produits de la mode sont fabriqués à partir de textiles neufs, vendus, portés, jetés et envoyés, finalement, à la décharge (on estime à 140 millions de livres sterling la valeur des vêtements mis en décharge chaque année au Royaume-Uni), ou pire, ils sont incinérés.

 

"Circular fashion means designing out waste"

 

La mode circulaire cherche à perturber cette trajectoire linéaire, en maintenant les vêtements et les matériaux en usage grâce au recyclage et à la réutilisation, en évitant autant que possible de fabriquer des produits complètement "nouveaux" et en réduisant la quantité de déchets écologiquement nocifs.

« La mode circulaire, c'est la conception de déchets », explique Charlotte Turner, responsable de la mode et des textiles durables chez Eco-Age. Concevoir des produits qui peuvent se décomposer naturellement sans causer de dommages, ou qui peuvent être désassemblés et recréés, ou recyclés sans perdre en qualité, de sorte que nous ne travaillions qu'avec ce que nous avons déjà.

L'idée est de réduire la quantité de ressources que nous utilisons, ainsi que la quantité de matériaux et de produits qui finissent dans les décharges.

Comment est-ce que je peux m’engager ?

En 2020, vous devriez déjà envisager de réduire le nombre d'articles que vous achetez à l'unité. Nous n'avons pas besoin d'une nouvelle tenue pour chaque vendredi soir, vraiment pas.

Le taux de croissance actuel de la mode est immense, avec 114 milliards de vêtements vendus dans le monde l'année dernière (soit 15 nouveaux vêtements chacun). Acheter moins (c'est-à-dire réduire) et porter à nouveau les articles préférés au fond de la garde-robe (c'est-à-dire réutiliser) permettra de ralentir la mode rapide, de réduire la surproduction et tous les problèmes qui en découlent. Acheter moins devrait aussi signifier acheter mieux, et qu'y a-t-il de mieux que des articles qui ont déjà résistés à l'épreuve du temps ? Si des années de surproduction (et de sous-utilisation) sont en grande partie une mauvaise nouvelle, un avantage est qu'il y a déjà beaucoup de vêtements qui cherchent à être relogés. C'est la partie recyclage.

Il y a presque autant de façons d'acheter des vêtements usagés qu'il y a d'articles à acheter.